CINÉMA

21 février 2011

AVANT-PREMIERE : L’Assaut, des gens d’armes

L’Assaut, c’est beau. Y a pas à dire : le premier film de Julien Leclercq, Chrysalis, nous avait laissé sur notre faim, sacrifiant toute émotion à une esthétique froide (frigide ?) mais certes jolie à regarder. Et dans L’Assaut, le compte est bon, tout y est. En même temps, le sujet s’y prêtait. La prise d’otage du vol Alger-Paris le 24 décembre 1994 par quatre terroristes du GIA. Et les deux jours qui suivent, jusqu’à l’assaut du GIGN sur l’aéroport de Marignane. Une matière première en or, encore jamais exploitée sur écran, petit ou grand, qui fait écho à une période sombre des années 90, dont tout le monde se souvient (le corps flou du copilote qui saute du cockpit sur le tarmac pendant l’assaut), et qui culminera avec les attentats du métro parisien l’année suivante.

Et il faut bien l’avouer : L’Assaut est un putain de bon film ! Leclercq parvient parfaitement à capter la tension de ces trois jours infernaux en multipliant les points de vues sans jamais réellement en privilégier un. Le GIGN, le gouvernement, les terroristes, tous sont ici à pied d’égalité et la caméra ne juge pas (les terroristes ne sont, pour une fois, pas diabolisés). On regrettera peut-être de trop nombreuses scènes avec les familles (la femme d’Elbaz qui pleure sans arrêt et les plans pathos sur sa gamine) et pas assez d’intérêt pour les otages, qui ne prennent finalement de l’ampleur que quelques secondes avant de se faire flinguer. Malgré tout, l’intrigue file à une vitesse folle, les images d’archive connues prenant une toute autre couleur mêlées à une reconstitution réaliste, jamais toc et profondément humaine. Et c’est là la grande force du film (et la grosse lacune de Chrysalis) : savoir capter les émotions et les drames à échelle humaine. Pas de héros ici, puisque les rares poussées d’héroïsme se finissent systématiquement mal. Leclercq filme la réalité, ou tout du moins une réalité et nous immerge dans une situation de tension extrême (le début de l’assaut, sur les passerelles) où l’irrationnel prime souvent. Un très bon film, politique, frontal et sans compromis comme on en voit presque jamais en France. Alors que les Anglais nous sortent une demi-douzaine de mini-séries dans le même genre chaque année…

~ En salles le 9 mars 2011 ~



à propos de l'auteur

Mr Wolf
Co-créateur du Mainstream Club et auteur de la première heure, Mr Wolf est réputé pour avoir une pilosité aussi imposante que l'animal derrière lequel il se cache. Passionné par les comics, le cinéma et les séries, il a pour mot d'ordre de ne parler que des choses qu'il aime et de ne jamais écrire pour démolir. On raconte qu'il aurait tué une meute d'ours à mains nues et conquis la Russie en 768, mais aussi plausibles qu'elles soient, ces légendes n'ont jamais pu être vérifiées...




 
 

 
LA B-A DU JOUR Les Gamins 1

LA B-A DU JOUR : Les Gamins, deux ans d’âge mental

La B-A du Jour, c’est Les Gamins de Anthony Marciano. Annoncé comme une des meilleures comédies françaises de l’année (en même temps, comparé à Turf, c’est pas bien dur), le premier long-métrage de Mar...
par Mr Wolf
0

 
 
AVANT-PREMIERE Green Lantern

AVANT-PREMIERE : Green Lantern, le film live

J’ai vu ce film hier, le 22 juin 2011. Mais avant de le commenter, de quoi parle exactement Green Lantern ? En France, le super-héros n’est connu que des fans hardcore, pas du grand public… Warner Bros a livré un c...
par Mr Alexander De Shade
2

 
 
LA B-A DU JOUR L'Assaut, air rance

LA B-A DU JOUR : L’Assaut, air rance

La B-A du Jour, c’est L’Assaut de Julien Leclercq. Après un Chrysalis trop rigide pour répondre positivement à nos attentes de science-fiction française réussie, il change de genre mais pas vraiment de registre...
par Mr Wolf
0

 

 
Critique Donnant Donnant

AVANT-PREMIERE : Donnant, Donnant, je te tiens, tu me tiens…

Après les succès publics de ses deux premiers films, Je vous trouve très beau en 2006 et Enfin Veuve ! en 2008, Isabelle Mergault reste donc sur le même rythme d’un film tous les deux ans avec cette année Donnant, Donna...
par Mr Cocktail
0

 
 
Insoupçonnable

LA B-A DU JOUR : Insoupçonnable, tu devineras jamais c’que j’ai à t’dire…

La B-A du jour, c’est Insoupçonnable, de Gabriel Le Bomin. Ce sera le 4 aout prochain que nous allons pouvoir découvrir ce film français dont la bande-annonce m’a bien enthousiasmé, à savoir Insoupçonnable. En plus de...
par Mr Cocktail
1

 
 
EN QUELQUES MOTS Exam, entretien débauche 2

EN QUELQUES MOTS : Exam, entretien débauche

Petite avant-première alors qu’on a encore aucune idée comment ou même si le film sortira chez nous. Ça s’appelle Exam et ça m’avait déjà interpellé quand j’avais vu la bande-annonce, bien engage...
par Mr Wolf
0

 




0 Comments


Commenter !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>