CINÉMA

20 septembre 2012
 

FEFFS ’12 : Side by Side + Room 237

Séances Documentaires

Journée consacrée à des documentaires aujourd’hui au FEFFS, et pas n’importe lesquels. Tous deux se penchent sur le cinéma et l’analysent en profondeur. D’un côté Side by Side, qui analyse le passage de la pellicule au numérique comme un nouveau tournant de l’industrie. De l’autre, Room 237, qui décortique le Shining de Kubrick pour en faire ressortir toutes les significations possibles…

Side by Side, l’un et l’autre

Pendant presque cent ans, il n’y avait qu’une façon de faire un film – avec de la pellicule. Les films étaient tournés, montés et projetés en utilisant de la pellicule photochimique. Mais les deux dernières décennies ont vu émerger un nouveau procédé numérique défiant la réalisation photochimique. Side by Side est une enquête menée par Keanu Reeves, examinant en profondeur cette révolution. A travers des interviews de réalisateurs, des plus grands directeurs de la photographie, des producteurs, des techniciens, des monteurs et des diffuseurs, Side by Side examine tous les aspects de la création d’un film – de la prise de vue au montage, des effets visuels aux retouches de couleur, de la distribution à l’archivage. Alors que le procédé photochimique coexiste avec le numérique, Side by Side étudie ce qui a été gagné, ce qui est perdu et ce que l’avenir pourrait apporter…

Au départ, on pourrait penser qu’un doc sur le passage de la pellicule au numérique serait aussi gavant qu’inintéressant pour les novices. Tout au contraire, Side by Side se révèle être une plongée passionnante dans les coulisses du cinéma en interrogeant ceux qui le font avec talent. Parce qu’au-delà de recueillir les avis de quelques-uns des plus grands cinéastes actuels (Fincher, Nolan, Lynch, Scorsese, Cameron, Soderbergh, les Wachowski…), Christopher Kenneally et Keanu Reeves vont aussi chercher les témoignages de ces professionnels essentiels et extrêmement talentueux que sont les directeurs de la photo, les monteurs et les étalonneurs pour voir en quoi l’abandon progressif du filmage sur pellicule n’est que le haut de l’iceberg de changements bien plus profonds. Rythmé et très didactique (tout est expliqué simplement), le documentaire est sûrement un des plus francs et des plus amoureux qu’on ait vus depuis longtemps sur cette industrie monumentale mais très humaine qu’est le cinéma. Passionnant et indispensable pour ceux qui voudraient savoir réellement ce qui se passe de l’autre côté de l’écran.

Sortie française indéterminée

 

Room 237, à perdre la raison

En 1980, Stanley Kubrick signe Shining, qui deviendra un classique du cinéma d’horreur. À la fois admiré et vilipendé, le film est considéré comme une œuvre marquante du genre par de nombreux experts, tandis que d’autres estiment qu’il est le résultat du travail bâclé d’un cinéaste de légende se fourvoyant totalement. Entre ces deux extrêmes, on trouve cependant les théories de fans acharnés du film, convaincus d’avoir décrypté les messages secrets de Shining. Room 237 mêle les faits et la fiction à travers les interviews de fans et d’experts qui adhèrent à ce type de théories, et propose sa relecture du film grâce à un montage très personnel…

En sortant de Room 237, on ne peut se dire qu’une chose : « y en a qui ont vraiment un très très gros grain ». En réunissant les analyses sonores d’une demi-douzaine de passionnés du film-culte de Kubrick, Rodney Ascher livre un film captivant sur l’obsession et sur les excès quasi-psychiatriques de la cinéphilie la plus poussée. Car si la moitié des intervenants proposent des théories crédibles reposant sur une analyse technique et artistique poussée, l’autre moitié développent des élucubrations fumeuses et insensées… mais finalement bien plus passionnantes que les avis plus mesurés. De messages cachés impliquant Kubrick dans la réalisation secrète des plans de l’homme sur la Lune à des indices explicitant une vindicte personnelle entre le réalisateur et Stephen King, ces gentils illuminés sont aussi drôles qu’attachants lorsqu’on les entend détailler à outrance le fil d’une pensée aux limites de la folie. Film dense et compact sur l’amour du cinéma et sur sa portée artistique et sémantique, Room 237 parle avant tout de la façon dont un film échappe très vite à son auteur à mesure que les spectateurs lui donnent le sens qu’ils veulent et que l’objet et son observateur s’influencent et se transforment l’un l’autre.

Sortie française indéterminée

VOIR TOUS LES ARTICLES SUR LE FEFFS 2012



à propos de l'auteur

Mr Wolf
Co-créateur du Mainstream Club et auteur de la première heure, Mr Wolf est réputé pour avoir une pilosité aussi imposante que l'animal derrière lequel il se cache. Passionné par les comics, le cinéma et les séries, il a pour mot d'ordre de ne parler que des choses qu'il aime et de ne jamais écrire pour démolir. On raconte qu'il aurait tué une meute d'ours à mains nues et conquis la Russie en 768, mais aussi plausibles qu'elles soient, ces légendes n'ont jamais pu être vérifiées...



 
 

 
MAN OF STEEL

LA CLAQUE : Man of Steel

Superman est certainement un des personnages de culture populaire les plus reconnus à travers le monde. A tel point qu’on eut sortir un film sans citer son nom dans le titre. Man of Steel était attendu comme le Graal pa...
par Mr Wolf
2

 
 
DOSSIER Man of Steel 1

DOSSIER : Superman – Man of Steel, de cape et d’acier

Son nom est connu partout dans le monde. Et pourtant le film qui sort aujourd’hui sur les écrans, à savoir Man of Steel, se targue de ne pas l’utiliser sur son affiche. Bien que de nombreuses personnes n’aie...
par Mr Danny
0

 
 
CANNES 2013 Muhammad Ali's Greatest Fight 1

CANNES 2013 : Muhammad Ali’s Greatest Fight, dura lex

Sélection Officielle Séance Spéciale A voir ses films, Stephen Frears ne fait pas ses 71 ans. Enlevés, dynamiques et mordants, ses œuvres reflètent parfaitement la jeunesse ébouriffante dont il fait preuve en enchaînant...
par Mr Wolf
0

 

 
CANNES 2013 We Are What We Are 1

CANNES 2013 : We Are What We Are, l’heurt du repas

Quinzaine des Réalisateurs Tous les ans, la Quinzaine des Réalisateurs prend des risques que la Sélection Officielle ne s’impose (malheureusement) pas et programme des films de genre qui s’affichent comme tels. E...
par Mr Wolf
0

 
 
CANNES 2013 Seduced and Abandoned 1

CANNES 2013 : Seduced and Abandoned, faites un film, pas la guerre

Sélection Officielle Séance Spéciale Faire un film est un bonheur. Et une horreur aussi. Loin des making-ofs clinquants et des journaux de tournage tant appréciés par les cinéphiles, James Toback et Alec Baldwin nous plon...
par Mr Wolf
0

 
 
D'UNE PAIRE DEUX COUPS L’Écume des Jours 1

D’UNE PAIRE DEUX COUPS : L’Écume des Jours, bouts de ficelle

Amours Étranges 2/2 Il y a en ce moment au cinéma deux films qui content des histoires d’amour étranges et particulières dans des mondes qui le sont tout autant. A ma droite Upside Down, deuxième long-métrage du ré...
par Mr Wolf
1